ECOLE DU CINEMA ET DE LA VIDEO

Accueil Genres Écriture Image Son Tournage Montage Production
 

LE SON

3.1  Sensibilité
Comme les autres caractéristiques, la sensibilité est un déterminant du choix, mais cela ne signifie pas pour autant qu'un micro sensible soit préférable à un micro peu sensible ou inversement; en fait, tout dépend de ce que l'on recherche et de ce que l'on a à capter.
Quel niveau électrique sort du micro lorsqu'il est soumis à un son'? Plus la tension est forte, plus la sensibilité est forte. Elle est exprimée en millivolts par microbars (inv/mBar).

Plus la valeur est élevée, plus le micro est sensible (valeur de référence pour une assez bonne sensibilité : 0,2mv/mBar ‑ cas des micros électro-dynamiques‑: par exemple le Beyer M69 est à 0,25mv/mBar).

Plus le micro est sensible, moins le bruit de fond apparaît; ainsi en vidéo, les caméscopes ont de faibles pré amplis et il vaut mieux des micros sensibles, ou passer par une mixette.

Selon l'usage on recherche un micro sensible (captation de musique classique) ou peu sensible (par exemple pour un commentaire sportif en direct depuis la tribune des journalistes)

 

 


3.2  Directivité
Chaque micro a une sensibilité plus grande dans un champ spatial. Cependant, celle-ci n'est pas comparable à celle des optiques; si la réduction du champest assortie d'un effet de compression de l'espace sonore, un peu comme pour les téléobjectifs, elle permet une hiérarchisation très forte dans la profondeur, alors que les micors omnidirectionnels réduisent l'espace en uniformisant les niveaux et les hiérarchies.

Les types de micros sont :

omnidirectionnel:

le micro est sensible dans toutes les directions; toutefois il n'est jamais omnidirectionnel pour toutes les fréquences de la même manière, il est notamment plus directionnel dans les aigus

‑directionnel:

Le micro est sensible dans une direction privilégiée, à l'avant.

Ils perdent de leur directivité dans les graves.

Effet de proximité: près du micro les graves sont renforcées, de ce fait certains micros

sont munis d'un filtre coupe‑bas à ‑50Hz

Ils sont sensibles aux bruits de manipulation:

                   *cardioide

                   *hyper‑cardioide

                   *super‑cardioide

NB: les micros sur paraboles sont des omnidirectionnels‑, plus la parabole est petite

plus elle filtre les graves.

         ‑bi‑directionnel:

Le micro est sensible dans deux directions, (de part et d'autre des côtés du micro)

Les micros stéréophoniques type Stéréo MS (Middle Side) sont constitués de deux micros un micro directionnel A et un micro omnidirectionnel B; A et B vont sur le canal gauche et A et B en opposition de phase sur le canal droit, il y a donc une faible opposition de phase entre gauche et droite qui recrée le volume.

 

Courbe d'un micro hyperdirectionnel

3-3  Autres caractéristiques

Impédance

(entrées lignes et micro): c'est la résistance électrique d'un courant alternatif ; elle est mesurée en ohms pour 1000 Hz. L'impédance dans les circuits électriques est élevée, mais il est préférable de transporter en basse impédance ; les entrées et sorties ont donc de basses impédances. Lorsqu'on connecte deux appareils il convient que l'impédance de l'appareil qui entre (un micro par exemple) soit 5 fois inférieure à l'impédance de l'entrée (une console son par exemple). Pour un casque, on trouve des impédances de 70 à 200 ohms (le son sera alors plus fidèle mais de moindre intensité) à plus ou moins deux décibels. Les cordons en basse impédance doivent être cblés symétriques.

Bande passante ou courbe de réponse: c'est la capacité à restituer les fréquences du spectre. Elle est représentée par une courbe exprimant le rapport acoustique (son à mesuré/son mesuré) en dB. Les fréquences sont bien restituées si la courbe reste entre moins 2 à 3 dB et plus 2 à 3 dB (courbe à peu près plate), à 1000 Hz, l'atténuation étant toujours de 0. Si la courbe présente des creux, les fréquences des creux ne seront pas captées ou du moins mal restituées par le micro.

Souffle

C'est une agitation thermique des électrons. Le souffle est généré par les micros, les enregistreurs et la bande. Une fois enregistrée une bande contient l'enregistrement et son niveau de souffle; une amplification de l'enregistrement amène alors une amplification du souffle de bande. Pour cette raison, il faut s'efforcer de garder le plus longtemps possible un niveau à 0 dB. Afin de réduire le souffle, surtout gênant dans les aigus, on enlève à 16 KHz

 
PAGE PRÉCÉDENTE PAGE SUIVANTE
©2003 ECV France• AccueilGenresÉcritureImageSonMontageProduction